• 2020 M06 2
  • Par diamantbrut
  • Tendances
  • 0

Mariage Mexicain : ses coutumes et traditions

Son origine remonte au temps des tribus Mayas et Aztèques qui ont occupé le Mexique au XIVe et XVe siècles. Après avoir été colonisé par l’Espagne, le Mexique a conservé des pratiques ancestrales, mais a également adopté certaines pratiques espagnoles.

Les préparatifs

Le mariage mexicain est traditionnellement une affaire de famille. Les préparatifs sont entrepris par tous les proches des futurs mariés. Dans l’antiquité, la cérémonie et le repas de noces se déroulaient dans la maison de la mariée et les mariés étaient vêtus de toge.

De nos jours, cela se passe dans le lieu que le couple et leur famille auront choisi. La future mariée a le choix entre faire faire sa robe par une créatrice, ou de la faire faire coudre par sa mère comme le veut la coutume. Quant au futur époux, il s’habille le plus souvent avec une Guayabera, une chemise à manches courtes et de grande taille. Porté depuis plus de 200 ans, ce vêtement pare les hommes d’une façon élégante et décontractée.

Joie, amour et lueur sont les mots d’ordre d’un mariage mexicain

La cérémonie

Il n’est pas rare que plusieurs couples se marient en même temps. Amis, frères et soeurs ou cousins peuvent organiser leur mariage lors d’une seule et même cérémonie. La cérémonie traditionnelle de mariage au Mexique est rattachée de près à la religion catholique. Elle se déroule en fin d’après-midi aux alentours de 19h avec des traditions spécifiques. 

Pour commencer, les alliances sont apportées par une jeune fille et un jeune homme habillés à l’identique des futurs mariés. 

Ensuite, des proches des mariés, appelées « Madrinas », jouent un rôle bien défini :

- La « Madrina de laso » est la femme qui enlace les jeunes mariés dans le « Lazo de boda », un châpelet de perles, lors de la présentation des vœux. Il symbolise le lien indéfectible des époux. Ce « Lazo de boda » doit être déposé par un proche qui représente un modèle de stabilité 

- La « Madrina de ramo », elle, est chargée de déposer un bouquet aux pieds de la vierge Marie.

- La « Madrina de arras » porte les pièces que le marié confiera à son épouse durant la cérémonie en gage de sa confiance. Il s’agit du « don de Arras », 13 pièces de monnaie, dont 12 pour les mois de l’année et la 13ème à partager avec un pauvre. 

Pour finir, les Madrinas déposent au pied de la vierge Marie un bouquet de fleurs.

Afin de clore cette cérémonie, la famille des mariés installent une piñata, préalablement confectionnée par leurs soins, au dessus de la tête des jeunes époux. Ils la font flamboyer pour leur souhaiter bonheur et prospérité.

Il ramène les âmes solitaires et perdues près du bonheur éternel

Le banquet nuptial

Le repas de noce est un événement grandiose dans la tradition du mariage mexicain. C’est l’occasion pour les nouveaux mariés et leurs proches de danser toute la nuit, animée par les « mariachis », un groupe de musiciens réputé pour amuser les mariages mexicains. C’est également l’occasion de manger des spécialités mexicaines, comme des haricots, du riz épicé et des tortillas. Les invités boivent également de la sangria, une boisson froide à base de vin. À la fin du repas, un gâteau aux fruits secs, aux noix et au rhum est offert aux convives

Le lendemain, les familles organisent un « tamale », il s’agit d’un déjeuner durant lequel les convives et les mariés se réunissent afin de déguster un buffet de tacos. Son ambiance festive et ses traditions donnent au mariage mexicain un charme inégalé. Qu’il s’agisse d’un mariage civil, symbolique ou religieux, ses coutumes perdurent dans le temps et dans les esprits.

Je voudrais te donner tout ce que tu n’as jamais eu, et même ainsi tu ne saurais jamais à quel point il est merveilleux de t’aimer - Frida Kahlo

Terre chaleureuse, le Mexique rayonne dans le coeur de ses habitants

 

Lou Berti & Margaux Bélot/Agence Diamant Brut


Articles Associés

0 commentaire(s)

Laisser un commentaire